Des vacances sacrifiées pour beaucoup de français

L’été a commencé et comme tous les ans, les vacances deviennent le sujet central ! Et pourtant… 6 français sur 10 ont déjà renoncé aux vacances pour des raisons budgétaires. Une exclusion qui prend de l’ampleur alors que, rappelons-le, les vacances sont un droit.

Maillots de bain et paréos dans les vitrines, informations sur les embouteillages, reportages sur les destinations prisées des français… chaque année le même rituel porte à croire que tous les français goûtent au plaisir des vacances. Derrière ces communications, se cache pourtant une importante exclusion sociale. En effet, 65% des français renoncent à prendre des vacances pour des raisons financières. C’est ce que démontre l’étude « les français et les vacances » menée par l’institut Ifop pour l’Unat, Union nationale des associations de tourisme et de plein air et la Fondation Jean-Jaurès.

” Les vacances sont une nécessité sociale, à titre individuel mais aussi à titre collectif, expliquait Simon Thirot, délégué général de l’UNAT sur le plateau de RMC. A titre individuel, c’est un moment où on va s’extraire de son quotidien. A titre collectif, c’est un moment où on va reconstruire des valeurs communes. “

 

Et pourtant, on observe deux tendances : d’une part des vacances autrefois abordables telles que les campings et les colonies tendent à devenir inaccessibles pour une grande partie des français. D’autre part, le pouvoir d’achat des français diminue ce qui pousse de nombreuses familles à procéder à des arbitrages. Les vacances deviennent alors le premier poste où l’on peut réaliser des économies.

Ces deux tendances fabriquent de l’exclusion sociale qui renforcent la crise sociale qui traverse notre pays. Laisser se creuser les inégalités d’accès à ce temps privilégié engendre un risque de ruptures sociales, économiques, citoyennes, et culturelles. C’est la raison qui a poussé de si nombreuses organisations à rejoindre cette année #EnVacances. #EnVacances ! vise à intégrer le droit aux vacances dans les politiques familiales, sociales et de jeunesse de l’Etat en soutenant des actions concrètes pour remédier aux inégalités croissantes dans ce domaine.

 

En parallèle, Solidarité Laïque se mobilise chaque année en partenariat avec l’ANCV pour permettre à des familles, des seniors et des jeunes en situation de fragilité de partir en vacances dans le cadre du programme “Vacances et Insertion”.

 

MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux