Jeunes des 2 rives : culture, médias et citoyenneté

500 jeunes tunisiens, marocains et français des quartiers populaires vont être formés aux media citoyens, animer une Web TV, et travailler sur plusieurs projets culturels et solidaires. Explications avec Jérémie Morfoisse, directeur du projet à Solidarité Laïque.

L’accès à la culture est au cœur du projet Jeunes des 2 rives. En quoi une organisation qui fait du développement est-elle légitime à s’occuper de culture ?

A Solidarité Laïque, nous travaillons pour favoriser l’accès à une éducation de qualité pour toutes et tous, et nous considérons que la culture contribue à l’éducation par sa force d’émancipation. Ce projet Jeunes des 2 rives s’adresse aux jeunes du bassin méditerranéen les plus exposés aux inégalités, ceux qui éprouvent le plus de difficultés à avoir accès à la culture et à la participation citoyenne. En les dotant d’outils pour aiguiser leur esprit critique, en leur proposant de participer à des actions solidaires et citoyennes et en leur offrant un espace d’expression, nous contribuons à leur permettre de prendre toute leur place dans la construction d’une société humaniste ouverte sur l’autre et sur le monde.

 

Des projets solidaires très concrets ont déjà déployés dans les 3 pays. Peux-tu donner un exemple ?

Cet été, des jeunes français de Marseille et des jeunes marocains de Tiznit dans le sud marocain ont participé à la construction d’une médiathèque à Tiznit, une région du sud du Maroc, le Souss Massa, qui manque cruellement d’espaces culturels.  Grâce à cet engagement solidaire, les habitants vont enfin pouvoir accéder à des livres,  des outils numériques, des films, des DVD, une connexion internet … C’est une ouverture sur le monde, sur l’autre et sur soi à laquelle chaque être humain doit normalement avoir accès.  Pour les jeunes qui ont participé à ce chantier solidaire, cela a été l’occasion  pendant 15 jours de se découvrir dans leurs différences. leurs diversités et ce qu’ils partagent en commun. Ils en sont ressortis grandis et fiers d’avoir pu contribuer à une action d’intérêt général.

Par ailleurs, une web-tv est en train de voir le jour. Elle sera animée par les jeunes des trois pays qui produiront des contenus citoyens pour leur communauté et au-delà.

Oui, nous allons former  500 jeunes au journalisme citoyen, ainsi que des animateurs de quartier. L’objectif est de leur donner les outils et un support pour s’exprimer, de porter leur voix plus haut et plus fort pour casser les stéréotypes dans lesquels ils se retrouvent souvent enfermés et de les aider ainsi à prendre part à la vie de la cité. Ce sont les jeunes qui définiront eux-mêmes les reportages ou les rendez-vous qu’ils souhaiteront organiser pour leur public, avec une volonté déjà affirmée de produire des contenus communs à chacun des pays qui vont y participer. Reportages sur leur quartier, questions citoyennes liées à l’environnement, au vivre ensemble, à la parité hommes-femmes, à la culture, à la lutte contre les discriminations, les sujets traités seront variés et favoriseront l’échange de points de vue.

Combien de temps durera ce programme ?

L’Agence française du développement finance ce programme pour deux années et les donateurs de Solidarité Laïque y contribuent pour une part. L’éducation à la citoyenneté fait partie intégrante de notre mission sociale. Il n’y a pas d’éducation sans émancipation, et l’émancipation suppose la capacité à s’engager dans la vie citoyenne.

 

En savoir plus

 

 

Jérémie Morfoisse, Directeur Operationnel Education a la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale chez Solidarité Laïque

Suivez-vous sur les réseaux sociaux