Article 13 ” Toute personne a droit de quitter son pays y compris le sien “

Le droit à migrer est un droit universel. A l’occasion de la Journée Internationale des migrant.e.s, Solidarité Laïque vous présente “Article 13”, un documentaire de 30 minutes qui montre la brutale réalité des parcours déshumanisés de personnes migrantes et promeut l’esprit de solidarité qui anime celles et ceux qui agissent auprès d’eux.

Est ce que tout le monde a le droit de migrer ? D’après la Déclaration universelle des droits de l’homme (ONU, 1948), ce droit est universel. Et pourtant, en pratique, seuls les ressortissants des pays du Nord et les ressortissants les plus aisés des pays du Sud en bénéficient. Pour beaucoup, traverser une frontière se fait au péril de sa vie. “Article 13 “, tourné par le réalisateur Marcus Onalundula dans le “Refuge Solidaire” de Briançon et auprès d’associations de Gap, recueille les témoignages de personnes migrantes dont des jeunes et mineurs, qui franchissent la frontière franco-italienne pour étudier, se soigner, accéder à une vie décente. Il met en valeur les personnes bénévoles et militant.e.s qui se mobilisent pour offrir un accueil décent et recréer une humanité locale. Un hommage à cette solidarité et un plaidoyer pour l’accès aux droits les plus fondamentaux.


Télécharger

Télécharger le dossier pédagogique d’accompagnement

 

Pour le respect des droits de l’enfant 

En 2018, un tiers des migrants accueillis au refuge de Briançon s’identifiaient comme des enfants. La plupart sont originaires d’Afrique de l’Ouest, les pays d’origine les plus courants étant la Guinée, la Côte d’Ivoire et le Mali. (Entretien de Human Rights Watch, janvier 2019). 

La même année, “dans le département des Hautes Alpes, 80% des jeunes qui se présentent ne sont pas reconnus mineurs” (Anne Chavanne, bénévole au refuge). Lors de la dernière visite de l’équipe de Solidarité Laïque en juin 2019 à Gap Briançon, la situation avait empiré sur la non reconnaissance quasi systématique de la minorité des jeunes migrants  remettant en cause leurs droits notamment à la protection. Cela a de lourdes conséquences: ils ne relèvent pas du système de protection de l’enfance, et dépendent alors d’hébergement d’urgence pour adultes ou de la générosité de citoyens et citoyennes. Ils rencontreront de grandes difficultés à accéder aux soins, à l’éducation et à la régularisation de leur statut légal. 

Par ailleurs, il arrive également que les enfants quittant l’Italie pour les Hautes-Alpes soient renvoyés sommairement en Italie par les autorités françaises, en toute violation du droit français et des normes de protection internationale. 

 

Un hommage aux “délinquant.e.s solidaires” 

Les personnes qui viennent en aide aux personnes migrantes font aussi régulièrement l’objet de violences et d’intimidations alors qu’elles mettent en oeuvre chaque jour le devoir d’humanité et de solidarité qui repose sur chacun d’entre nous. 

Contraventions routières, fouilles intrusives, questionnements prolongés, mesures d’intimidation, poursuites allant même aux condamnations se répètent et se multiplient dans la région et ailleurs. En juillet 2018, le Conseil Constitutionnel consacrait pourtant la fraternité comme principe à valeur constitutionnelle. Mais la même année, le tribunal de Gap déclarait les “sept de Briançon”, mobilisés sur le col de Montgenèvre en réaction à la présence d’un groupuscule d’extrême droite, coupables “d’aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire”

Retrouvez Délit de Solidarité – le Guide 

 

Un outils de sensibilisation et de plaidoyer  

Pour Solidarité Laïque, acteur d’éducation à la citoyenneté mondiale, il est primordial que le respect des droits et de la dignité des personnes migrantes passe par un plaidoyer auprès des élu.e.s mais aussi par la sensibilisation et l’éducation afin de lutter contre les idées reçues et les amalgames. 

C’est pour cette raison que nous proposons, à l’occasion de la Journée internationale des Migrant.e.s, en téléchargement libre ce documentaire de 30 minutes. Éducateurs, acteurs de solidarité, enseignants, ou citoyens et citoyennes engagé.es : ce film vous permettra de porter la voix des personnes migrantes et des acteurs engagés à Gap et Briançon comme dans plein d’autres endroits en France pour promouvoir l’esprit de solidarité. 

 

Découvrez tous nos outils pédagogiques en lien avec les migrations

 

La situation des mineurs qui ont migré vers notre pays est dramatique. Ils se retrouvent seuls, après des expériences souvent traumatisantes. Au-delà du plaidoyer que nous portons auprès des pouvoirs publics pour organiser un accueil digne au pays des Droits de l’Homme, Solidarité Laïque soutient diverses initiatives pour leur offrir un accès aux droits les plus fondamentaux.

Notre objectif, grâce à votre aide :

  • Accueil dans des structures éducatives en Seine-Saint-Denis et dans les Deux-Sèvres, en attendant leur prise en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance.
  • Leur proposer des activités culturelles, des cours de français et des remises à niveau scolaire, afin de préparer et favoriser leur intégration.
  • Environ 100 enfants migrants et isolés bénéficiaires de ce programme.

 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux