Recherche une information

Le droit aux vacances a 80 ans !


En 1936, les congés payés sont inscrits pour la première fois dans la loi française. S’ils sont un droit depuis 80 ans, un Français sur trois ne part pas en vacances, soit 11 millions de personnes, dont 8 millions pour des raisons financières.

Une assemblée générale particulière pour nos soixante ans


Une centaine de personnes étaient réunies lors de l’AG de Solidarité Laïque. Le rapport d’activité ainsi que le rapport financier y ont été validés par les membres. L’occasion pour les participants de découvrir nos actions dans un nouveau format en présence de plusieurs partenaires.

Réfugiés, à Calais et ailleurs…


Quatre mois après l’inauguration de l’école dans le camp de Calais, les réfugiés sont encore au cœur des débats. Là-bas et ailleurs, nous poursuivons nos actions pour leur offrir le meilleur accueil possible, notamment en matière d’éducation. On fait le point.

Solidarité Laïque sur France Inter


Le 26 mai, Bruno Duvic invitait Roland Biache, Délégué général de Solidarité Laïque, pour faire le point sur nos actions auprès des réfugiés à l’Ecole Laïque du Chemin des Dunes. Le podcast est disponible !

Cet été, temps de répit ou temps de repli ?


Apprentissage de la sociabilité, de l’autonomie et de l’ouverture aux autres, les vacances contribuent activement au développement de la personne. Agir pour que chacun y ait droit, c’est améliorer le vivre-ensemble en garantissant à chacun le mieux-être dont il peut bénéficier.

« La solidarité, une aventure humaine à partager ! »


Partenaire de Solidarité Laïque depuis 11 ans, l’ADEB a su fédérer autour d’elle des dizaines hommes et des femmes pour la cause de l’éducation au Burkina Faso. A l’heure des bilans, Michel Mendiboure, son fondateur, revient sur cette histoire ordinaire qui a transformé des milliers de vies, ici comme là-bas.

Deux enseignants pour les réfugiés de Calais


Nous l’attendions depuis janvier, l’Education nationale agit comme promis : jusqu’en juillet, deux enseignants du premier degré vont être affectés dans le camp de Calais. Il s’agit-là d’un test pour répondre à une situation jugée inédite.